Depuis ma pause du 18 mars aucun article n'avait été publié.... ce qui ne veut pas dire qu'il ne s'est rien passé pendant tout ce temps... 

Le bilan de cette année de non consommation est tout frais dans ma tête...  et comme promis je vous en partage les plus beaux moments...

 

Je ne sais pas si vous vous rappelez mais cette année "no-shopping pendant 1 an" avait débuté suite à un tri très très mais alors très conséquent (27 cartons et je ne sais plus combien de sacs poubelles !!!!) et m'avait amené à réfléchir sur ma manière de consommer...

Quelques règles en avaient découlé comme "1 truc qui rentre = 1 truc qui sort", "ce qui est cassé, troué et non réparable sort de la maison" et aussi "tendre vers des cadeaux immatériels". Bon j'avoue pour la règle numéro 1, on n'y est pas encore mais on progresse... ou tout du moins on essaye de progresser.

règle n°1

règle n°2

règle n°3

 

 

 

 

 

 

 

Quelques lectures plus tard (de blogs, de livres, ...) il m'est apparu évident que nous avions de multiples pistes d'améliorations... 

de l'humour pour arrêter de CON sommer

acheté d'occasion

les huilles essentielles et le guide pour arrêter de surconsommer

 

 

 

 

 

 

Dans les coups de coeur littéraire et presque tous tournés vers le même thème, Il y a eu aussi

  • "La magie du rangement de Marie Kondo" qui m'a donné un nouveau coup de pouce après tout ce tri... j'avoue je n'en suis pas encore à me demander si telle ou telle chose me met en joie mais cela m'a permis de me libérer de quelques réflexes ancrés comme "c'est un cadeau donc je le garde, c'est un souvenir idem...." enfin des petits réflexes qui te pourrissent bien l'existence quand tu prends le chemin du minimalisme....,

 

  • "Minimalisme, la quête du bonheur et de la liberté par la simplicité de Judith Crillen",

 

  • "L'art de la simplicité de Dominique Loreau" et le "Zéro déchet de Béa Jonhson" sans compter les deux livres de la famille Zéro Déchet qui sont sur ma table de chevet et que je feuillette régulièrement...

Du coup pour libérer de la place dans l'appartement et réduire mes dépenses...la majorité de ma bibliothèque étant partie sur Momox et m'ayant rapporté quelques sous...J'ai investi dans une carte de bibliothèque (5€ pour toute la famille!!! gros investissement n'est-il pas? et déjà bien rentabilisé !!!)... 

J'avoue avoir garder quelques livres mais très peu au vu de tout ce que j'avais. Et même si cela m'a coûté de m'en séparer, je suis bien plus heureuse comme cela.

 

Pour tout avouer, il n'y a pas eu zéro shopping pendant 1 an :(

D'une part parce que notre ado continue de grandir et que je ne peux décemment pas l'envoyer cul nu au collège, que malgré tout, les sirènes de la consommation continue leur travail de sape et que quand on avance dans le chemin que nous avons suivi depuis 1 an il faut s'équiper (mais de cela j'en parlerais plus loin...) donc oui j'avoue (mea culpa) j'ai consommé pendant cette année mais aux dires de l'amoureux rien de comparable aux années précédentes...

 

Ce qui croyez moi n'était vraiment pas gagné!!!!  Mais quand je l'ai pu, j'ai favorisé des achats éthiques (#la révolution textile) et/ou fabriqué en France

achats mars 2017

la révolution textile

 

J'ose espèrer que cette année encore je/nous continuerais(rons) de réduire mes/nos actes de consommation au strict nécessaire en privilégiant le Made in France.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et malgré les 27 cartons et je ne sais combien de sacs poubelles, nous continuons le tri (mes proches amies se demandent même si je vais avoir encore de quoi m'habiller)... D'ailleurs un nouveau vide dressing devrait être organisé sous peu (restez connectés !) ainsi qu'une participation à un vide grenier

 

 

 

 

 

 

Les cadeaux offerts à nos amis et proches et autres sont très régulièrement fait maison. De quoi me rendre heureuse car si vous me connaissez, vous savez que j'adore créer...

cadeaux fin d'année maîtresse et professeur principal

la broche par qui tout a commencécadeau d'anniversaire zéro déchet

broche pour dire merci

automne

 

 

 

 

 

 

 

 

J'espère qu'ils leurs plaisent vraiment sinon je leur conseille de voir ma référence (un peu plus haut dans le billet) à Marie Kondo pour s'en débarrasser :)

 

 

 

Ce tri du mois d'août 2016 et ces différentes lectures m'ont amené non seulement à réduire mes achats mais aussi et surtout à réfléchir à ma/notre manière de consommer, et à changer ma vision du monde (rien que ça!)

 

J'ai Nous tendons dorénavant vers une consommation plus responsable, plus éthique. Une manière de protéger la planète, de prendre soin de nous et de faire des économies substantielles.

 

Cette année nous nous sommes mis :                                                                                                       

- aux couvercles en tissu sur les plats                                                                                                    

- à la lessive et l'adoucissant maison                                                                                                      

- aux brosses à dents en bambou                                                                                                            

- aux produits ménagers maison                                                                                                              

- au dentifrice et déodorant maison                                                                                                          

- aux cotons démaquillants lavables                                                                                                         

- aux huiles végétales pour hydrater/démaquiller la peau (visage et corps)                                            

- aux shampoings/après-shampoings/savons solides                                                                             

 

 Cette année nous avons arrêté :

- les magazines

- les démaquillants, crèmes industrielles

- les cotons démaquillants jetables

- les shampoings et gels douches industriels

- le film étirable, l'aluminium et le papier cuisson

- le produit vaisselle

- les protèges-cahiers en plastique

- les post-it

- le coiffeur (l'amoureux se chargeant de ma tête et moi de celle des filles. L'amoureux se chargeant lui-même de sa tête et moi des finitions)

 

et certainement que j'en oublie dans les deux catégories...

anti-cernes et lessive maison

dentifrice maison selon la recette de la famille zéro déchet

déodorant maison selon la recette de la famille zéro déchet

rhassoul

adoucissant maison

 

 

 

 

 

 

A bas l'industrie du post-it !

protège-cahier lavable, réutilisable et zéro déchet

lingettes maison

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'avantage de cette façon de vivre c'est qu'il y a toujours de quoi progresser, de quoi s'améliorer...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors oui bien sûr le zéro déchet demande un investissement de départ (quoique pas toujours : les post-it ont été remplacé par le reste des cahiers des filles découpés au bon format, les protèges-cahiers fabriqués avec du tissu que nous avions déjà, les lingettes par des vêtements tachés, découpés et ensuite plongés dans un produit maison...)

Ce qui a demandé un réel investissement concerne notamment les huiles essentielles (et encore je crois je suis sûre que je me suis emballée :) ), les contenants comme la gourde en inox (#hakuna taka) ou ma lunch box en inox, ... Pour tout le reste nous avons attendu d'avoir fini nos produits issus de l'industrie avant d'investir dans des produits plus sains. Et là le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude sont devenus mes meilleurs amis/alliés.... 

 

 

réduction de l'empreinte carbone

Et puis pour continuer dans cette démarche plus écologique, plus respectueuse de notre planète, mon autre investissement depuis janvier a été de prendre le train, le métro et mes pieds pour aller travailler. Rassurez-vous le train que je prends matin et soir ne ressemble en rien à celui de la photo :) heureusement !!!

C'est ma manière à moi de participer à la réduction de l'empreinte carbone. J'aime rappeller souvent (trop?) à mes filles l'histoire du colibri (si chacun fait un peu, on peut y arriver). L'idéal serait de pouvoir ne me servir que de mes pieds pour aller travailler, mais bon 60 kms matin et soir, j'ai peur je suis sûre de ne pas y arriver....

J'utilise aussi dorénavant au travail un verre, un torchon pour essuyer ma lunch, mon verre et ma tasse une fois lavés, une serviette en tissu... et bien sûr ma gourde qui ne me quitte plus... 

 

Comme vous l'aurez compris, nous sommes encore loin d'être parfait dans le zéro déchet et le minimalisme. Nous achetons encore l'alimentaire dans un supermarché, nos vêtements ne sont pas toujours éthiques, nous achetons encore bêtement des biens dont nous n'avons pas forcément besoin, la plus petite prend encore régulièrement des bains, nous mangeons encore de temps en temps dans une mac donald chaîne de restauration rapide... Mais la plupart de nos achats sont plus réfléchis, nous regardons plus facilement le lieu de production et la composition des produits. 

Nous essayons de sensibiliser nos filles (la grande étant plus réceptive mais je ne désespère pas d'y amener la plus jeune), d'en parler autour de nous et ma fierté aujourd'hui et d'avoir pû convaincre certaines de mes ami(es) de faire leur propre lessive ou produits ménagers (même si ce n'est pas forcément pour les mêmes raisons l'essentiel est là).

Et même si le vegan/végétarien ne passera pas par ici, l'amoureux ayant été catégorique après une expérience végane/végétarienne un midi. Nous faisons attention à l'origine des produits que nous consommons en privilègiant les produits locaux et de saison quand nous le pouvons. Parce que favoriser l'agriculture raisonnée et de proximitée me semble être le futur défi que nous devrons relever en famille.... :) et pour le coup je sais que l'amoureux me suivra sur cette voie. 

 

Cette année nous aura permis de nous reconnecter à la nature que ce soit par les produits consommés, par les vacances que nous avons passé cet été en camping sauvage (où seul l'emplacement de nos tentes avait laissé une trace de notre passage, empreinte qui aura disparu depuis) ou plus simplement par des balades autour de chez nous.

canal du midi

vacances au lac en mode camping sauvage

lire et profiter de la nature depuis la tente

cascade d'autoire

plage de la chambre d'amour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je remercie l'amoureux de m'avoir ouvert les yeux sur ma façon de consommer. Car oui au tout début de cette aventure et pour que ce fameux tri se mette en place, c'est l'amoureux qui a initié les choses en appuyant là où ça fait mal. Je ne pense pas qu'il imaginait, à l'époque, que cela irait si loin et prendrait de telles proportions... Mais je lui dis merci de me suivre sur cette nouvelle voie même si dès fois souvent il se demande jusqu'où je vais aller. 

Je remercie aussi nos filles à qui j'impose ce nouveau mode de vie et malgré quelques réticences (bon en fait elles n'ont pas trop le choix) suivent plutôt bien le mouvement sauf en ce qui concerne les cadeaux d'anniversaire ou de Noël (allez encore un petit effort..)

Merci à vous trois pour votre patience... Je vous aime... <3

Merci aussi à mes amies et collègues que je dois certainement/peut-être/potentiellement, ou pas d'ailleurs, saoûler avec mon zéro déchet et mon tri mais qui continuent de m'écouter patiemment jour après jour...

 

Voilà j'arrive enfin à la fin de ce looooong billet. Je suis sûre d'avoir oublié des milliers de choses à vous dire mais j'essaierais de revenir plus régulièrement pour que le prochain billet soit moins long. PROMIS!!! Mais bon 1 an de bilan ne pouvait se résumer en une simple phrase.

Pour celles et ceux qui seront arrivés à la fin de ce billet, je vous remercie d'avoir pris le temps de me lire et de votre patience.Je suis sûre que nous avons beaucoup de choses à partager. Alors n'hésitez pas à me laisser un commentaire.

Je vous embrasse et vous dis à très bientôt.... 

Prendre le temps